So long good bye Frank

2
Sep

Hier soir Frank Ferran a fermé les yeux sur ses rêves et ses images.

Il était un pilier de la CST. Un membre actif au superlatif, toujours présent, s’enthousiasmant facilement, distribuant sa joie de vivre avec générosité. La technique était presque un amusement perpétuel. Architecte de formation, il avait une idée précise de la construction et de l’enchevêtrement des procédés, il en inventait même. Toujours à l’affût des nouveautés technologiques, il avait tourné un court métrage en relief lorsque la technique balbutiait encore. Il a passé 10 ans chez Panasonic comme ingénieur sur les produits broadcast. La CST était tellement importante pour lui, qu’il l’avait mise en tête sur son profil Linkedin. C’était vraiment sa deuxième maison. Il ne manquait jamais une réunion de département ni une assemblée générale les éclairant de sa présence joviale et savante. Hans-Nikolas Locher rappelle une anecdote : lors d’une présentation d’une nouvelle suite Adobe, Frank interpelle le démonstrateur au sujet d’un bouton bien caché (il avait eu le loisir d’expérimenter la dite suite). Selon Frank, le dit bouton pouvait engendrer de fâcheuses conséquences. L’intervenant suit ses indications et la remarque de monsieur Ferran s’avère. Monsieur Adobe était dans ses petits souliers. Conclusion d’Hans-Nikolas : «  Il avait le chic pour mettre les démonstrateurs en mauvaise posture ». En fait cela démontre sa grande acuité de compréhension et connaissance technologique. Frank était un précieux camarade. Il n’oubliait jamais de distribuer des encouragements sincères à ceux qui faisaient avancer notre association. Il était un solide pilier sur lequel se reposer. Dans nos futurs travaux, sa présence chaleureuse continuera de nous accompagner.

Françoise Noyon. Thierry Beaumel.