You are currently viewing Retour sur le 77ème Congrès des Exploitants

Retour sur le 77ème Congrès des Exploitants

La CST était présente au 77eme Congrès des Exploitants. Au CID – Centre International de Deauville – elle tenait un stand d’exposition, aux côtés de l’ADRC, afin de répondre aux questions des professionnels du secteur.

Du mardi 20 septembre au matin jusqu’au jeudi 13h, directeurs de cinémas et responsables techniques sont venus parler Labels Excellence et Immersion, accompagnements et conseils aux salles de cinéma, mires de réglages et formations à la maintenance des appareils de projection. Tous les sujets de prédilection de la CST ont été abordés et deux articles de la Lettre 182 ont particulièrement attirés l’attention des visiteurs :

  • La CST maîtrise la Calibration
  • AVATAR 2 : Quelle version du film pour ma salle de cinéma ?

Les rapports de branches (petite, moyenne et grande exploitation) et les débats qui ont suivi ont principalement tourné autour de la fréquentation des cinémas et de comment renouer avec une partie du public perdu avec la pandémie. La maîtrise et l’analyse des données des spectateurs, les actions en direction des 15-25 ans, la participation de l’exploitation aux collèges de l’avance sur recette ont été autant de propositions permettant la reconquête du public. C’est à cette occasion que Mathieu Guetta, référent exploitation à la CST, a pris la parole dans l’auditorium devant un large panel d’exploitants pour présenter un outil essentiel afin de communiquer sur les salles dont la qualité de projection est exceptionnelle : les Labels Excellence et Immersion.

Les craintes des exploitants ont immanquablement porté sur la facture énergétique, les moyens d’action pour organiser la transition écologique de la filière et les pressions qu’exercent les plateformes dans la négociation sur la chronologie des médias. La Lettre 182 avait d’ailleurs recueilli, en ouverture du Congrès, les propos du président du Syndicat Français des Théâtres cinématographiques, vice-président de l’ADRC et membre du bureau de la Fédération Nationale des Cinémas Français, François Thirriot revenant sur chacun de ces sujets.