You are currently viewing Le son en salle de montage

Le son en salle de montage

  • Auteur/autrice de la publication :
  • Post category:Étude

Ce document rassemble des préconisations qui visent à l’amélioration des conditions d’écoute en salle de montage. Elles ne sont donc pas destinées à la salle de montage son qui nécessite d’autres caractéristiques.

Bien souvent les salles de montage sont très mal équipées pour le son, quand bien même elles disposent de postes de travail puissants et d’écrans de très bonne qualité. Pourtant, comme chacun sait, le son c’est 50 % du film.

Le travail sur le son d’un film en postproduction commence lors du montage et même à l’étape du dérushage. Dès la synchronisation de l’image et du son, une mauvaise appréhension de la qualité de ce dernier peut avoir des conséquences sur la suite du montage.

Le monteur ou la monteuse travaille certes avec des images mais celles-ci sont sonores ! Le son direct et les paroles mais aussi les ambiances ajoutées, les musiques – leur rythmique et leur matière – sont autant d’éléments intimement liés à son travail et au film en train de se dessiner.

Par ailleurs, même si le travail sonore du film est par la suite confié à l’équipe de montage son et de mixage, le monteur ou la monteuse du film se doit de fournir un travail exploitable, en particulier en ce qui concerne les coupes dans les dialogues, les raccords de changement de plans, les raccords de musiques, etc.

Une salle de montage doit donc pouvoir proposer une écoute fiable et de qualité, adaptée à la finalité de la diffusion, à savoir le cinéma ou la télévision.

Qui plus est, une écoute défaillante ou inadaptée (fréquences agressives, trop grande proximité des enceintes…) peut avoir des conséquences sur la santé, qui vont d’une fatigue importante à des pertes d’audition.