Journée professionnelle “ L’IMF : Un pas vers une dématérialisation totale ? ”

13
Mar

Cette journée, à laquelle la CST participe, à été un succès d’audience puisque la salle de projection de l’école nationale supérieure Louis-Lumière affichait complet.
L’IMF est un cadre général, qui permet de définir différents formats de master. Laurence Stoll et Dan Tatut, de Marquise technologie, en ont présenté l’architecture avec pédagogie.

La CST travaille actuellement sur une application de l’IMF, en vue de fournir un conteneur pour les films numérisés dans le cadre de l’aide sélective du CNC à la numérisation des oeuvres. Hans-Nikolas Locher, coordinateur du groupe de travail à présenté les étapes de ce chantier, de la préparation de la spécification aux discussions dans le cadre du processus de standardisation SMPTE, en passant par le travail collaboratif avec le Fraunhofer-IIS.

Pierre-Anthony Lemieux, intervenait via une interview réalisée quelques jours plus tôt par skype. Il a restitué la façon dont les applications étaient envisagées par la SMPTE, comme une possibilité d’amener des spécifications de masters différents, tout en restant dans le cadre inscrit par les documents principaux de l’IMF, déjà standardisés.
La table ronde qui a suivi a permis de se rendre compte de la diversité des attentes des acteurs de différents workflow en matière de master.

Retrouvez plus d’informations sur le site de l’ENS Louis-Lumière

Print Friendly, PDF & Email