Récompenses de l’excellence

La CST, deux prix par an

Prix de l’artiste technicien – Prix VULCAIN

Prix du Festival de Cannes qui concerne les films de la compétition officielle. Il est décerné par un jury spécial, désigné par la CST et récompense un technicien pour son travail de collaboration de création à une oeuvre cinématographique.

Un peu d’histoire

En 1951, la Commission Supérieure Technique de l’Image et du Son crée le « Grand Prix Technique » de la CST décerné au Festival de Cannes. Ce prix existera jusqu’en 2001. Il n’y aura pas de prix technique en 2002. En 2003, le Président de la CST, Pierre-William Glenn, se bat pour que, de nouveau, un prix cannois récompense un technicien. Ce sera « le Prix Vulcain de l’Artiste Technicien ». Il est décerné par un jury spécial désigné par la CST. Il fait partie intégrante du palmarès du Festival de Cannes et est remis au lauréat à Paris lors d’une soirée spéciale après le festival. Gilles Jacob, Président du Festival de Cannes entérine ce prix, qui entre alors dans la légende du festival.

Le Trophée du Prix Vulcain de l’Artiste Technicien

Prix_m

Le Trophée est inspiré d’une image tirée du film «Le Mépris» de Jean-Luc Godard, filmé par Raoul Coutard.

Il représente une caméra comportant des éléments numériques et argentiques.

Le film du prix Vulcain
Les lauréats

2003 : Tom Stern, directeur de la photographie, pour MYSTIC RIVER de Clint Eastwood.

2004 : Eric Gautier, directeur de la photographie, pour CLEAN d’Olivier Assayas et Carnets de Voyage de Walter Salles.

2005 : Leslie Shatz, ingénieur du son, pour le design sonore de LAST DAYS de Gus Van Sant
et Robert Rodriguez pour le traitement visuel de SIN CITY

2006 Stephen Mirrione, monteur pour son travail de montage de BABEL de Alejandro Iñárritu.

2007 : Janusz Kaminski, directeur de la photographie, pour LE SCAPHANDRE ET LE PAPILLON de Julian Schnabel.

2008 : Luca Bigazzi, chef opérateur, et à Angelo Raguseo, mixeur, pour IL DIVO, réalisé par Paolo Sorrentino.

2009 : Aitor Berenguer, mixeur du film MAP OF THE SOUNDS OF TOKYO de Isabel Coixet.

2010 : Bob Beemer et Jon Taylor pour le mixage du film BIUTIFUL

2011 : José Luis Alcaine pour son travail de la lumière qui sert spécifiquement la narration du film LA PIEL QUE HABITO de Pedro Almodóvar.

2012 Charlotte Bruus Christensen pour son travail exceptionnel de la caméra qui participe, de manière déterminante, à la grammaire cinématographique du film JAGTEN de Thomas Vinterberg.

2013 : Antoine Héberlé, Directeur de la Photographie, AFC, de GRIGRIS, pour le résultat remarquable de finesse et d’humilité. Film de Mahamat-Saleh Haroun.

2014 : Dick Pope, BSC, pour la mise en lumière des œuvres de Turner dans Mr. TURNER, réalisé par Mike Leigh.

2015 : Tamas Zanyi, Sound Designer, pour la contribution exceptionnelle du son à la narration du film « SAUL FIA » (Son of Saul / Le fils de Saul) réalisé par László Nemes.

2016 : Seong-Hie Ryu, pour sa direction artistique, d’une grande inspiration, du film Mademoiselle (Ah-ga-ssi) réalisé par Park Chan-Wook.

Prix spécial de la CST dans le cadre de la cérémonie des Prix Lumières.

Décernés chaque année par les correspondants de la presse étrangère en France, les Prix Lumières récompensent les meilleurs talents du cinéma français et francophone de l’année.

La CST est partenaire de l’événement depuis 7 ans maintenant. Elle y décerne un Prix spécial, attribué à un directeur de la photographie pour la qualité de son travail.

Il a été remis par le président de la CST, Pierre-William Glenn. Lors des précédentes éditions, le Prix spécial de la CST a été décerné :

2007 : Patrick Blossier, directeur de la photographie, pour sa contribution à    Indigènes

2008 : Éric Gautier, directeur de la photographie (AFC) pour INTO THE WILD de Sean Penn.

2009 : Agnès Godard, directrice de la photographie (AFC) pour l’ensemble de son œuvre.

2010 : Glynn Speeckaert, directeur de la photographie pour À L’ORIGINE de Xavier Giannoli.

2011 : Caroline Champetier, directrice de la photographie (AFC) pour DES HOMMES ET DES DIEUX de Xavier  Beauvois.

2012 : Pierre Aïm, directeur de la photographie (AFC) pour POLISSE de Maïwenn.

2013 : Antoine Héberlé (AFC), directeur de la photographie pour HÉRITAGE de Hiam Abbass et Quelques heures de printemps de Stéphane Brizé.

2014 : Thomas Hardmeier, directeur de la photographie (AFC) pour L’EXTRAVAGANT VOYAGE DU JEUNE ET PRODIGIEUX T.S. SPIVET de Jean-Pierre Jeunet.

Cette célébration de l’excellence du cinéma français est un moment important pour nos professions et la CST est particulièrement fière d’y contribuer. Un grand merci à toute l’équipe de l’académie des Lumières.

Print Friendly